Langues

×

Message d'état

Définition de votre emplacement...

News

Anzeige - Publicité - Pubblicità

Que celui ou celle qui n’a jamais ressenti le besoin d’une cure détoxiquante lève la main! Au printemps, en automne, après les fêtes de fin d’année ou les excès de chocolat à Pâques, etc.: les situations où l’on ressent le besoin de nettoyer et de régénérer son corps sont fort nombreuses.
L’attaque cérébrale frappe en Suisse toutes les 30 minutes. Un quart des 16000 victimes par an en meurt, un tiers reste durablement handicapé. Bien des souffrances pourraient être évitées si les témoins d’une attaque cérébrale réagissaient vite et bien.
Faire peau neuve, être bien dans sa peau, être à fleur de peau, avoir quelqu’un dans sa peau, risquer sa peau… Rares sont les mots qui figurent si souvent dans des expressions aux significations les plus diverses. Cela en dit long sur l’importance que nous attribuons à notre peau!
Durant la mauvaise saison, il est rare d’échapper aux 200 rhinovirus qui guettent nos voies respiratoires, fragilisées par le froid et asséchées par le chauffage artificiel. En revanche, il est possible de diminuer l’intensité du refroidissement, d’en soulager les symptômes et d’en éviter les complications bactériennes.
Est-il vrai que pendant un traitement antibiotique il faut renoncer aux vitamines? Aux remèdes homéopathiques? A l’alcool?
Faut-il laisser les adolescent-e-s trinquer à Noël et à Nouvel An? À partir de quel âge peuvent-ils boire de l’alcool et combien? Autant de questions que les parents se posent à l’occasion des fêtes de fin d’année. Il faut savoir que l’alcool n’a pas les mêmes effets chez les jeunes. Addiction Suisse informe et propose des pistes.
Elle est terne, sans éclat, sujet aux rougeurs, aux tiraillements et aux allergies. L’avez-vous deviné? C’est la peau sèche, bien sûr.
En Suisse, la majorité des personnes âgées de 65 ans ou plus a une opinion globalement favorable du système de santé. Tel est le résultat d’une vaste enquête internationale menée dans onze pays sous l’égide de la fondation Commonwealth Fund.
Depuis toujours, la douleur hante l’être humain, qui ressent le besoin de s’en débarrasser. Mais cette «sensation sensorielle désagréable» est aussi un signal d’alarme du corps, qui ne doit jamais être pris à la légère.
On ne le répétera jamais assez: une certaine dose de stress est indispensable. Ce stress positif (eustress) est un élément moteur dans notre vie, qui nous dynamise et nous donne de l’élan.